L’introduction en Bourse ou Initial Public Offering

Une introduction en Bourse (ou IPO pour Initial Public Offering) est une opération financière qui consiste à ouvrir son capital en émettant des titres sur la place boursière. Cette opération peut avoir quelques inconvénients comme les Coûts juridiques, comptables et de marketing significatifs tant lors de l’opération qu’ultérieurement. L’entreprise a aussi à ce moment-là l’obligation de rendre publiques ses informations financières et commerciales.

operation bourse

Bon à savoir avant de vous lancer

Etant cotée sur un marché public, l’entreprise peut être rachetée ou son contrôle perdu par le fondateur en raison de l’augmentation du nombre d’actionnaire. Cependant, afin de lever des capitaux, faciliter le financement des futures acquisitions, les entreprises prennent la décision de réaliser une introduction en bourse. Les avantages de cette opération sont multiples, que ce soit en terme de visibilité et notoriété, elle permet aussi de rendre les stock-options plus attractives.
Cette opération est généralement conduite par les dirigeants et ses conseils (Avocats, banquier, Commissaire aux comptes…) qui permettent la cotation de titres de capital sur le Marché boursier. Si ce n’est pas une obligation, l’introduction en bourse est très souvent accompagné d’une levée de fonds afin d’augmenter le capital social de l’entreprise, et aussi à la cession d’actions à des tiers qui deviennent nouveau associés.
Afin de contrôler les variations d’une action lors de son introduction en bourse, une technique appelée “Option de Surallocation” est mise en place avec la banque tête de file, qui pourra exercer son option et allouer plus de titres aux investisseurs en cas de forte demande. C’est une technique utilisée pour la première fois par la société Green Shoe Manufacturing, d’où sa désignation en anglais par le terme « Greenshoe » .